jeudi 23 mars 2017

des nouvelles de la mamie dans les classes

Les poussinades se poursuivent.
Figure-toi, mon coquin,
que j'étais récemment à Argenteuil,
face à des classes entières de poussins
tous plus adorables les uns que les autres,
accompagnés de chouettes maîtresses à plumes.
 - Tu as ramené des souvenirs, j'espère ?
- Quelle question ! Bien évidemment ! 
En voici en voilà, pour tes beaux yeux,
des MS-GS des écoles Kergomard et Anne Frank.
Des histoires à partir de tes dessins
et une autre à illustrer, hé ! hé !


Et des propositions de titres et de couvertures...


- Des idées pour de prochaines histoires,
poulette, si c'est pas gentil, ça!
- Je les ai chaudement remerciés
et le fais encore ici : merciiiiiii.
- Sans les poussins, que deviendrais-tu, ma vieille !
- Oui bon ça va, nul besoin
de me rappeler mon grand âge !
J'ai encore de la mémoire à retordre
et des tonnes d'histoires à raconter.
Non mais oh hein bon !
- Faut pas s'énerver, je disais ça pour rire, moi.
- C'est ça, mon coquin, essaye de te rattraper.
En attendant, les poussins sont AUSSI
forts en illustrations, et toc !
 - Pffff, c'est petit, ça.
- Et ils savent AUSSI
réaliser des sculptures.


Alors, alors, que dis-tu, mon coquin ?
Ça te cloue le bec, n'est-ce pas?
Je le savais.
BRAVO, mes poussins !
Papy Poulet en est resté
baba d'admiration.
Sur cette victoire historique,
je vous souhaite
de beaux rêves.
Au dodo, les asticots !



 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire